Adeptes du trempage de tartine dans le thé/café/chocolat, vous allez adorer cette parenthèse salée. Au-delà des clichés sur la nourriture américaine, hot-dogs et autres burgers, si on gratte encore un peu, on découvre le grilled cheese et on se sent un Christophe Colomb moderne.

Au centre du repas, du restaurant, (de la vie ?) du fromage fondu donc, avec plein d’autres ingrédients autour. Le tout enfermé par deux tranches de pain de campagne. Mais attention, ceci n’est pas un simple sandwich. C’est LE sandwich emblématique des Etats-Unis. Il est surtout très connu pour avoir été servi aux soldats américains, particulièrement pendant la Seconde Guerre mondiale. Ici, la règle veut qu’on choisisse une soupe (traditionnellement à la tomate) pour tremper le grilled cheese, c’est son nom, dedans. Aujourd’hui, on s’est laissé tenter par un « Hot chick » : poulet grillé, cheddar affiné 9 mois et sauce barbecue au Jack Daniel’s. Là, on vous sent déjà moins sceptiques. Si, si, on a bien senti que vous pensiez tremper des vieux croûtons dans le potage comme papy Roger. Eh bien non, le « Hot chick » dans la soupe du jour, courgette-chèvre-lait de coco, c’est le feu.

la parenthèse grilled cheese

Hot chick et sa soupe ©La Jaseuse

Tout est préparé sous nos yeux. Si on opte pour une autre recette, ça peut être compliqué de choisir entre le pulled pork maison, le confit d’oignons, les champignons glacés au vinaigre balsamique ou encore le comté AOP. Une fois les sauces, condiments, légumes, viandes, pain et fromage assemblés, petit tour au chaud. Outil insolite : un fer à repasser en fonte, à l’ancienne. Avec le grill en-dessous et le fer au-dessus, aucune chance que le fromage ne soit pas assez fondu, ce qui serait en soi, une catastrophe.

Le restaurant est assez petit et la cuisine est ouverte sur la salle. Pour autant, on ne se sent pas à l’étroit. Musique d’ambiance douce, style New-York chic, briques blanches, murs gris souris, touches de noir, blanc et bleu pastel. Au bout du comptoir, des couverts en libre-service pour les moins téméraires qui ne voudraient pas se salir les doigts, et une fontaine à eau style fifties, en libre service aussi.

la parenthèse grilled cheese

La Parenthèse ©La Jaseuse

Quant aux desserts, on revient sur du classique américain, à savoir cookies, cheesecakes, muffins mais aussi carrot cake. Très coloré, il attire immédiatement l’oeil en vitrine. Il est aussi très bon, quoique peut-être un peu pauvre en carottes (ce sont nos papilles qui nous l’ont dit). Un fucking bon repas tout de même.

LA PARENTHESE
20 rue Richer, M° Cadet (9e)

Prix : Grilled cheese entre 6,30 euros et 7 euros ; Side (soupe/coleslaw maison/salade verte) : 3 euros ; Dessert : 3 euros

Wifi : oui
Commodités : bétonnées !