Naître, travailler, manger, boire, dormir, faire l’amour, vieillir, mourir, voilà ce qui semble être le quotidien de ces personnages-ouvriers. Pourtant, cette vie de travail à la chaîne n’est pas une fatalité.

Le spectacle « Ps : Montage » s’ouvre sur des répétitions incessantes de gestes, d’allers et venues aux rythmes réguliers accompagnés par une bande son cadencée. Sur le plateau, des hommes et des femmes, tous vêtus de la même façon, déplacent des briques telles des machines programmées à réaliser la même tâche indéfiniment. Ils marchent de façon mécanique, agissent de façon automatique, dans ce qu’on peut imaginer être une usine ou un atelier industriel.

La première partie du spectacle donne ainsi à voir, et à éprouver, la vie traversée sans conscience et sans âme, parsemée d’incidents rapidement écartés.  Puis, vient l’événement qui va tout changer. Un être qui ne va plus suivre la cadence et un éveil qui va se propager et chambouler tout l’univers mis en place. Dès lors, les personnages vont se transformer. Rythmes et attitudes montrent comment la prise de conscience de soi peut tout bouleverser et entraîner un véritable élan de liberté personnelle.

D.R

D.R

« Ps : Montage » est un spectacle chinois créé par Li Ning avec « The Physical Guerrillas »,  une compagnie composée uniquement de comédiens amateurs. Véritable choix du metteur en scène intéressé par la nature et la corporalité propre de chacun, LI Ning tient à ce qu’elle existe au plateau telle quelle.

La pièce est donc portée uniquement par des comédiens non professionnels très différents qui incarnent les personnages d’une société qui pourrait se trouver dans n’importe quelle partie du globe. Li Ning propose un théâtre visuel et physique, dans lequel la parole et le texte sont absents. Seul le corps est engagé et c’est à travers lui que se raconte l’histoire, que voyagent les émotions. « Ps: Montage » est une performance qui peut être déroutante pour le spectateur habitué au théâtre plus conventionnel, mais qui amène à réfléchir.

Une fois traversé, le spectacle nous interroge sur notre société, notre condition et notre identité. Il met en exergue l’absence d’âme de nos sociétés industrialisées à l’excès, et interroge sur l’absence de conscience de soi tout en portant espoir et souffle de vie .

PS : MONTAGE de Li Ning
Mise en scène : Li Ning
Avec Liu Qing , Sun Zhaozhao, Yan Sanyuan,  Li Jia , Chi Hansong , Wang Yongcheng
Régisseur lumières : Su Peng
Régisseur son : Xue Shilin
Composition musicale : Tanbo
Musique : Liu Yunqing
Du 5 juillet au 27 juillet au Théâtre du Collège de la Salle
3 place Pasteur – 84000 Avignon
www.collegedelasalle.com