Quand le metteur en scène Luca Giacomoni a rencontré les détenus du Centre pénitentiaire de Meaux en 2015, il a immédiatement vu en eux les héros, les rois et guerriers combattants d’Homère. La suite de cette aventure artistique hors normes a donné plus que raison à son ambition.

Réunissant détenus, anciens-détenus et comédiens professionnels autour d’un même projet, Giacomoni brise les carcans, ouvre les murs et donne un grand coup de pied dans les représentations stéréotypées de chaque bord. Grâce à la coopération des institutions culturelle, judiciaire et pénitentiaire, cet Iliade en dix épisodes a pris la forme d’un retour à la vie, à l’image de ces guerriers grecs luttant pour rentrer sains et saufs sur leurs terres. Une création pour exorciser la violence et se permettre de revenir aux belles choses.

© Charlotte Gonzalez

© Charlotte Gonzalez

Sur scène, l’objet est d’une puissance inattendue. Les corps et les visages portent cet étrange mélange de dureté, de cassures et de fierté. Leurs voix portent le texte d’Homère avec une assurance et un naturel impressionnants. Giacomoni a vu juste : les attitudes viriles et les torses bombés de ces jeunes hommes abandonnés par la chance nous racontent les combats d’honneur et de sang avec une véracité indiscutable. Nos attentes de spectateurs craignent la faille, la fragilité dans le jeu, mais tout est parfaitement maîtrisé ; on se trouve bien incapable de distinguer les « professionnels » des détenus.

Cette série théâtrale est un événement inédit et la démarche sociale est une véritable réussite. Le respect, l’humilité et l’écoute sur le plateau font rêver à une société réconciliée et bienveillante où l’on saurait prendre soin des uns et des autres. La première soirée au Théâtre Paris-Villette est un triomphe, la salle est debout et la troupe exulte. C’est une confiance retrouvée, un avenir soudain possible. Une liberté qui, pour certains, devra encore attendre.


ILIADE
 d’après Iliade d’Homère et Homère, Iliade d’Alessandro Baricco
Traduction Paul Mazon, Françoise Brun

Mise en scène Luca Giacomoni
Dramaturgie Marta Fallani
Avec Armelle Abibou, Mourad Ait Ouhmad, Samir Ben Malek, Hugues Dangreaux, Laurent Evuort Orlandi, Cristoforo Firmin, Cyril Guei, Jean-Baptiste Guinchard, Sid Ali Hanifi, Lévy Kasse Sampah, Moussa Konate, Eliott Lerner, Ali Marsaoui, Louis Plesse, Michel Quidu, Jamal Yatim, Kamel Zada Chant Sara Hamidi
Lumières Sean Seago
Du 4 au 14 mai 2017 au Théâtre Paris-Villette
www.theatre-paris-villette.fr
www.cietrama.net