Le spectacle s’ouvre sur un plateau vide qui laisse apercevoir en fond de scène, derrière une baie vitrée, une cuisine, une table et des chaises. Deux jeunes femmes y sont assises. Elles mangent, elles conversent, donnent parfois l’impression de se répondre sans s’écouter, créant une impression mêlée de banalité et d’étrangeté. Un effet renforcé par un jeu de sonorisation qui permet de se sentir au plus près de cette scène de vie ordinaire. Dès les premières minutes de la pièce le spectateur est plongé dans le théâtre documentaire.

En effet, Elise Chatauret, auteure et metteuse en scène de Ce qui demeure, travaille comme une réalisatrice de film documentaire. Elle choisit un sujet et enquête. Elle recueille elle-même des documents sonores, visuels ou écrits qu’elle travaille ensuite pour les mettre en jeu et en scène sur le plateau. Ses personnages sont des personnes qu’elle rencontre et dont ses comédien(ne)s portent la parole. Ce qui demeure est né d’entretiens réalisés avec l’une des amies de l’artiste, âgée de 93 ans, et interroge sur la mémoire et la vieillesse. Que reste-t-il dans l’esprit, le cœur et le corps après un siècle de vie, et que souhaite-t-on laisser demeurer?

Porté par deux comédiennes et une musicienne-altiste, le sujet est traité avec pudeur et sensibilité. Le choix d’incarner la parole d’une femme de 93 ans par deux femmes beaucoup plus jeunes, qui jouent tour à tour la grand-mère et son interlocutrice, extrait le spectateur du réalisme et fait entendre plus profondément les souvenirs qui s’entremêlent et se perdent. Les réflexions ont un caractère universel qui touchent au cœur de chacun quelque soit son âge. La longueur du solo de violon et la distanciation parfois déroutante dans le jeu des comédiennes se font oublier grâce à la profondeur du propos, une scénographie intelligente et une mise en scène d’une justesse enthousiasmante.

CE QUI DEMEURE d’Elise Chatauret
Mise en scène Elise Chatauret
Avec Solenne Keravis, Elsa Guedj et Julia Robert
Dramaturgie et collaboration artistique Thomas Pondevie
Scénographie et costumes Charles Chauvet
Lumières Marie-Hélène Pinon
21 et 22 septembre 2017 au Théâtre Paris-Villette
211 avenue Jean Jaurès (19e), M° Porte de pantin
www.theatre-paris-villette.fr

TOURNÉE
11 au 15 octobre 2017 à la Maison des Métallos, Paris (11e)
www.maisondesmetallos.paris
21 et 22 décembre 2017 au Festival Impatience du T2G (Genevilliers)
www.theatre2gennevilliers.com
Du 16 au 26 mai 2018 à la MC2 – Scène Nationale de Grenoble
www.mc2grenoble.fr