Mon amour

C’est la première fois que Thomas Ferrand, metteur en scène habitué aux performances théâtrales alliant musique et chorégraphie, s’attaque à un texte classique. Et pas n’importe lequel, le Dom Juan de Molière, un mythe. Mais il ne s’agit pas ici de mettre en scène le texte à proprement dit, mais de l’utiliser, de le tordre et de l’essorer pour en tirer son jus, sa sève, sa portée universelle : l’impossibilité de toucher l’autre, de communiquer avec l’autre, de le sentir.

Les deux comédiens, électrons libres, mâchent et mastiquent les mots de Molière jusqu’à s’en étouffer. Ils se poussent et se repoussent, se volent la vedette, se poursuivent, dans une énergie chorégraphiée et une exploitation totale de l’espace. Le texte se mêle à la musique et aux corps dans un tourbillon infernal. Le public ne peut en saisir toutes les bribes mais les éclats de la tragédie sont là.

Mon amour est une création technique et plastique, mais également un réel échange entre public et comédiens. Laurent Frattale et Sandra Devaux donnent sans compter, et nous rappellent que le spectacle vivant est un cadeau, une connivence unique éclatante.

MON AMOUR d’après Dom Juan de Molière
Mise en scène de Thomas Ferrand
Avec Virginie Vaillant ou Sandra Devaux, et Laurent Frattale
Scénographie et lumières Sallahdyn Khatir
Coproduction Projet Libéral/Ménagerie de Verre/Festival Étrange Cargo
Du 13 mai au 1er juin 2013 au Théâtre de la Cité internationale
17 boulevard Jourdan (14e)
theatredelacite.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s