Hôtel Palestine

Le Théâtre de Personne (TDP), compagnie créée en 2009, est cette année finaliste du Prix Théâtre 13 avec Hôtel Palestine par le jeune metteur en scène et comédien Fabio Godinho (remarqué dans Fleur d’Obsession). Le titre du texte de Falk Richter, dramaturge allemand contemporain, rend hommage à l’hôtel éponyme de Bagdad dont le bombardement délibéré par l’armée américaine en avril 2003 tua deux journalistes. A travers une conférence de presse fictive opposants deux politiques américains aux questions gênantes de quatre journalistes, Richter dénonce nos systèmes faussement démocratiques et les plus grands mensonges d’état de cette dernière décennie, à commencer bien entendu par la guerre en Irak.

La mise en scène de Fabio Godinho s’intègre dans une démarche résolument contemporaine et place l’action sur une scène dénudée, projecteurs et fils électriques apparents. Les comédiens entrent un à un, changent de tenue à vue, se désaltèrent et se préparent tout en étant constamment suivi par une caméra, troisième œil voyeur, retransmettant l’image sur une toile en fond de scène. L’entrée en matière se déroule autour d’une table, les répliques fusent, les journalistes questionnent, les politiciens usent et abusent de la langue de bois. Le manque de naturel de la situation interpelle mais semble être un parti pris. Seulement, plus le temps passe, plus la justesse de jeu devient aléatoire et plus ce qui semblait être un part pris devient une maladresse. Les mots défilent mais ne nous parviennent pas, se perdant dans le décor. Le ton monte et le débat s’intensifie mais malheureusement la gamme d’émotions est déjà gravie et le fond du texte semblera être répété jusqu’au bout. Pourtant la troupe donne de la voix, sort la guitare électrique, danse et se démène pour nous interpeller ; trop tard, l’hystérie ambiante est épuisante et nous fait perdre le fil. L’ensemble donne l’impression d’avoir voulu trop en faire.

Néanmoins le choix du texte semblait être un choix intelligent dans une époque où nos démocraties n’ont jamais été aussi menacées et ou le rappel des erreurs passées, mais pas si lointaines, est plus que jamais indispensable à nos esprits. Souhaitons au Théâtre de Personne de se recentrer sur le propos pour mener sa création là où elle le mérite.

HÔTEL PALESTINE de Falk Richter / Traduction de Anne Monfort
Mise en scène de Fabio Godinho assisté de Alexis Cauvin
Avec Delphine Sabat, Hugo Malpeyre, Fabio Godinho, Julien Rochette, Mathilde Bourbin et Amandine Gilbert et Hadrien Besse
Lumière Jérémy Thanel
Scénographie Marco Godinho
Assistante mouvement Lyse Seguin
Costumes Fabio Godinho
Vidéo Plateau Hadrien Besse
Production Théâtre de Personne
Le 14 Juin 2013 à 20h30
Le 15 Juin 2013 à 19h30
Théâtre 13 / Seine
30 rue du Chevaleret (13e), M° Bibliothèque F. Mitterand
www.theatre13.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s