Festen

C’est avec beaucoup d’ambition que la toute jeune Compagnie du Vacarme, emmenée par Cécile Charbit et Laura Bolgheri, s’est attaquée au texte de Festen, superbe film de Thomas Vinterberg, récompensé à Cannes en 1998.

Quinze comédiens sur scène. Quinze personnages complexes reliés par une famille perverse et criblée de secrets. Une famille, somme toute. A l’occasion de ses soixante ans, Helge, patriarche bourgeois, réunit sa famille dans sa grande maison de campagne. C’est l’heure des retrouvailles et des embrassades feintes. Le temps d’un week-end, chacun devra supporter l’autre, la belle-sœur psycho-rigide, le frère alcoolique et raciste, l’oncle bout-en-train. Et c’est ce week-end qu’a choisi Christian pour révéler aux convives ce que son cher père lui faisait subir, à lui et à sa sœur jumelle, lorsqu’il s’enfermait avec eux dans son bureau.

Mais voilà, les comédiens de la Compagnie du Vacarme se sont tellement attachés à incarner ces stéréotypes familiaux qu’ils en deviennent tout à fait grotesques et faux. On ne compte plus le nombre de tapes dans le dos, de bises échangées en coup de vent et de câlins auxquels on ne croit pas une seconde. Les comédiens se débattent dans la lourdeur de leurs émotions fabriquées. L’inceste, la mort, la dépression, l’alcoolisme. La subtilité et sa grande amie sincérité manquent aux réjouissances. Et que dire de cette scénographie étrange qui handicape les comédiens en leur imposant une longue table nappée de rouge en plein centre de la scène. Ils n’ont alors d’autre choix que de la contourner, de se caser dans les coins, et parfois de se cacher derrière elle. Les costumes gris, noirs et marrons sont de rigueur. On parle de sujets sérieux ici.

Cette première création manque d’air, de corps et de profondeur. Il était bien risqué de s’attaquer à un si gros morceau pour une première mise en scène.

FESTEN de Thomas Vinterberg & Mogens Rukov / Traduction de Daniel Benoin
Mise en scène Laura Bolgheri et Cécile Charbit
Avec Laura Bolgheri, Erik Chantry, Cécile Charbit, Diane Dormet, Marie Gallien, Raphaël Jothy, Olivier Kuhn, Pauline Lacombe, Sixtine Leroy, Sarah Mathurin, Fabrice-Emmanuel Roux, Claire Salomé, Baudouin Sama, Bertrand Schol et Jean Tomas Ward
Production Compagnie du Vacarme
Les 17, 18, 24 et 25 avril 2014 au Théâtre de Ménilmontant
15 rue du Retrait (20e), M° Gambetta
www.menilmontant.info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s