Ruy Blas ou la Folie des Moutons Noirs

Les Moutons noirs, remarqués dans le OFF 2013 avec Des Amours, s’installent dans la superbe salle rouge du Théâtre Notre-Dame pour y dévoiler leur dernière création : Ruy Blas, ou la Folie des Moutons Noirs.

Axel Drhey, metteur en scène, fait partie de cette génération qui a sans doute découvert l’oeuvre de Victor Hugo avec la drôlissime adaptation de Gérard Oury : La Folie des Grandeurs, menée par De Funes et Montand. Et sa lecture du grand drame romantique de Hugo a visiblement été très influencée par celle du cinéaste. On retrouve dans la mise en scène d’Axel Drhey un Don Salluste clownesque et surexcité, un Ruy Blas dont le flegme confère dangereusement à la mollesse, une Reine d’Espagne tragédienne à la limite de la justesse et un Roi d’Espagne bling-bling, grotesque rappeur décérébré. Tentative grossière de mêler tragédie et comédie et de « moderniser » la pièce. Pourquoi faudrait-il malmener l’écriture d’Hugo et copier Oury pour rendre Ruy Blas attrayant ? Tout est pourtant dans le texte. Les cinq actes originaux se trouvent également bouleversés, en faveur d’un déroulé encore une fois très proche du scénario de La Folie des Grandeurs. Rien de nouveau sous le soleil d’Avignon, donc.

Ce parti pris surprend autant qu’il déçoit, les Moutons Noirs nous ayant habitués à une grande créativité et à un travail précis et exigeant. Ici, les corps des comédiens semblent laissés à l’abandon dans des costumes pourtant travaillés, piétinant les planches de leur pas quotidien. La folie de l’équipe surgit cependant à plusieurs reprises, créant un rythme et une énergie que l’on aurait apprécié goûter sur tout le texte.

Une adaptation peu originale donc, de l’oeuvre théâtrale de Victor Hugo, qui a le mérite de nous donner envie de voir ou revoir le film de 1971.

RUY BLAS ou La Folie des Moutons Noirs d’après Victor Hugo
Mise en scène Axel Drhey
Avec Mathieu Alexandre, Roland Bruit, Julien Jacob, Bertrand Saunier, Paola Secret
Musiciens Camille Demoures (piano), Jonathan Jolin (clarinette), Dario Mandracchia (guitare)
Création Lumière Alice Gill-Khan
Décors Stefano Perroco
Costumes Emmanuelle Bredoux
Masques Yannick Laubin
Chorégraphie Iris Mirnezami
Création Musicale Patrick Boukobza
Du 5 au 27 juillet 2014 au Théâtre Notre-Dame
3-7 rue du Collège d’Annecy, 84000 Avignon
www.theatrenotredame.com
lesmoutonsnoirs.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s