Celui qui tombe

Qui est Yoann Bourgeois ? Un circassien, un metteur en scène, un chorégraphe ? Sans aucun doute ces trois talents à la fois. La nature de ses travaux semble fraîchement hybride et métissée. L’intéressé se qualifie lui-même de « Joueur » et c’est un petit échantillon d’humanité qu’il s’amuse à manipuler sous nos yeux ébahis tel un dieu tout puissant. Tapi dans l’ombre, le jeune artiste, qui a séduit le public en 2011 avec L’Art de la fugue, actionne ici les ficelles du plateau du monde, bouleversant l’équilibre des hommes et les précipitant dans le vide.

Bourgeois, aidé de ses marionnettes complices, tient l’assistance en haleine dès les premières secondes de Celui qui tombe. Trois hommes et trois femmes, corps informes dans la pénombre, glissent dangereusement sur une plate-forme de bois suspendue à plusieurs mètres du sol. Habillés d’une admirable sobriété, les six acrobates se débattent sur ce sol mouvant craquant de manière inquiétante sous leur poids, apprivoisant peu à peu l’instabilité de leur situation, chacun faisant connaissance avec les autres pauvres créatures abandonnées là. Les voilà bientôt qui courent à toute vitesse sur le rouage du monde, jouant comme des enfants à celui qui tiendra le plus longtemps debout face au vent. Ils sont sublimes. Marie Fonte, petite brune lunaire, collaboratrice de Yoann Bourgeois depuis la création de la compagnie, illumine la scène d’une grâce déconcertante.

© Géraldine Aresteanu

La dynamique de cette allégorie de l’homme face à sa condition est tout simplement fascinante. Seule une goutte de sueur perlant du front de l’un des équilibristes trahit l’effort physique dissimulé derrière l’émotion et l’élégance de ces tableaux collectifs troublants de justesse. Yoann Bourgeois est un poète des temps modernes, utilisant les lois de la physique pour questionner notre raison d’être et mettre le doigt sur une évidence, sans colère, tristesse ou amertume : la vie ne nous laisse jamais tranquille. La vie, ça fout la gerbe.

CELUI QUI TOMBE
Conception, mise en scène et scénographie Yoann Bourgeois assisté de Marie Fonte
Avec Jean-Baptiste André, Mathieu Bleton, Julien Cramillet, Marie Fonte, Elise Legros et Vania Vaneau en alternance avec Francesca Ziviani
Lumière Adèle Grépinet
Son Antoine Garry
Costumes Ginette
Du 22 septembre au 10 octobre 2015 au Monfort Théâtre
106 rue Brancion (15e), M° Porte de Vanves
www.lemonfort.fr
www.cieyoannbourgeois.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s